Imported Layers next prev icon-s-fb--lrg s-in--lrg icon-s-tw--lrg icon-s-tw--simple icon-s-tw--simple-w icon-s-yt--simple
Redirection

Il semble que vous soyez en .
Où souhaitez-vous être redirigé ?

Trouvez une agence près de vous Voir toutes les agences

L’histoire du groupe Rexel

Depuis près de 50 ans, Rexel contribue au développement du marché de la distribution professionnelle de matériel électrique, en France et dans le monde. Marquée par son esprit de conquête commerciale et son objectif d’excellence opérationnelle, l’histoire du Groupe a connu plusieurs périodes décisives. Elles ont contribué à faire aujourd’hui de Rexel un acteur clé de la transition énergétique.


Histoire-France-Carte1967-1980 : AUX ORIGINES DE REXEL, NAISSANCE DE LA CDME

1967 – Création de la CDME

Rexel est issu de la Compagnie de distribution de matériel électrique (CDME), créée en 1967 par la Compagnie LEBON, qui réunit 4 sociétés : Revimex, Facen, Sotel, et Lienard-Soval.

Spécialisée dans le commerce de matériel électrique, la CDME se développe en France par l’acquisition d’entreprises régionales familiales. L’entreprise lance en 1978 une branche de distribution de matériel électronique et informatique professionnel et se diversifie dans le négoce des fournitures industrielles.

1983 – Introduction sur le second marché de la bourse de Paris

À partir des années 1980, la CDME engage son développement en Europe et dans le monde. Elle intègre en 1983 le second marché de la Bourse de Paris et devient, avec plus de 20 % de parts de marché en France et 6 % au niveau mondial, le premier distributeur de matériel électrique en France. La société s’implante en 1986 aux Etats-Unis.

1986 – Entrée de la CDME sur le marché américain


historique 1990 2005 rexel1990 – 1993 – Acquisition de la CDME par le groupe Pinault et création de Rexel, née du rapprochement de la CDME et de Groupelec Distribution

Le groupe Pinault acquiert la CDME en décembre 1990 et en devient le principal actionnaire. En juin 1993, la CDME se rapproche de Groupelec Distribution (n° 3 français) et adopte le nom de Rexel.

Dans les années 1990, le Groupe recentre son activité sur la distribution de matériel électrique : alors que la plus grande partie de son activité de distribution électronique professionnelle avait été cédée en 1988, Rexel se sépare en 1994 de sa filiale GDFI, n° 1 en France de la distribution de fournitures industrielles

1998 – Implantation en Australie et en Nouvelle-Zélande

1999 – Entrée sur les marchés d’Europe de l’Est

2000 – Entrée sur les marchés d’Europe de l’Est

Rexel poursuit son renforcement en France, en Europe et aux Etats-Unis et continue de se développer à l’international. Les filiales du Groupe endossent peu à peu l’identité Rexel à l’étranger :

  • Willcox et Gibbs aux États-Unis deviennent Rexel Inc. en 1995,
  • Rexel Italia nait en 2000 de la fusion des 10 filiales italiennes,
  • la première coentreprise est créée en Chine sous le nom de Rexel Hailongxing.

2001 – 75 % du CA de Rexel est réalisé à l’international

En 2001, Rexel réalise 75 % de son chiffre d’affaires à l’international. A cette date, le Groupe est leader mondial sur son secteur d’activité avec 1 900 points de vente, 25 000 salariés dans 33 pays, et poursuit activement sa politique d’acquisitions.


2005 – 2008 : FAIRE FACE À LA CONSOLIDATION DU MARCHÉ MONDIAL DE LA DISTRIBUTION DE MATÉRIEL ÉLECTRIQUE

2005 – Rachat de Rexel par un consortium d’investisseurs et sortie de la Bourse de Paris

Le groupe PPR (Pinault-Printemps- Redoute) se sépare de Rexel en mars 2005, au profit d’un consortium composé de Clayton, Dubilier & Rice, Eurazeo et Merrill Lynch Global Private Equity. Rexel sort de la Bourse de Paris le 25 avril 2005.

2006 – Acquisition de Gexpro (ex-GE Supply) aux Etats-Unis

Afin de poursuivre le recentrage sur son cœur de métier, Rexel procède à une série de cessions d’actifs, mais aussi d’acquisitions : 29 acquisitions de petite et moyenne taille sont ainsi réalisées sur la période. En 2006, le Groupe acquiert GE Supply, filiale de distribution américaine de General Electric, et devient numéro un en Amérique du Nord et en Asie-Pacifique. Rebaptisée Gexpro, cette filiale renforce l’activité de services de Rexel auprès des grands comptes industriels.

2007 – Retour en Bourse (Marché Euronext Paris, indice SBF 120)

En 2007, Rexel change de statut et devient une société anonyme à Directoire et Conseil de surveillance. L’entreprise est introduite en bourse à Paris le 4 avril 2007 sur le marché Euronext.

2008 – Acquisition de la majorité des actifs européens de Hagemeyer

En mars 2008, Rexel acquiert la majorité des actifs européens du groupe Hagemeyer, alors n°3 mondial :

  • Elektroskandia dans les pays nordiques,
  • ABM en Espagne,
  • Newey&Eyre au Royaume-Uni etc.

Cette acquisition renforce considérablement les positions européennes du Groupe, qui y double son chiffre d’affaires, augmente de 50 % le nombre de ses points de vente et s’implante dans cinq nouveaux pays. En 2008, Rexel détient environ 9 % de parts du marché mondial de la distribution de matériel électrique professionnelle.


2008-2016 : LE TOURNANT DE L’EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE

historique 2008 2014 rexel2012 –  Lancement du projet d’entreprise Energy in Motion

Avec la prise de fonction de Rudy Provoost en tant que Président du Directoire en 2012 et le lancement du projet d’entreprise Energy in Motion, Rexel renforce ses positions sur des marchés à fort potentiel.

Dans ce cadre, le Groupe acquiert plusieurs sociétés spécialisées pour développer son expertise en matière d’efficacité énergétique : Esabora, Inoveha, mais aussi Munro, dont l’acquisition permet à Rexel de développer avec succès son offre de produits et de services d’efficacité énergétique aux Etats-Unis : remplacement des sources d’éclairage, promotion active des produits à basse consommation d’énergie, proposition d’audits énergétiques, mise en place d’outils de mesure et de contrôle de l’énergie, certification d’économie d’énergie.

Entre 2006 et 2014, le groupe Rexel aura, au total, réalisé 58 acquisitions consolidantes, représentant environ 2,1 milliards d’euros de chiffre d’affaires.

2013 – Création de la Fondation Rexel pour le progrès énergétique

En 2013, Rexel lance la Fondation Rexel pour le progrès énergétique afin de contribuer, dans les régions où le Groupe opère, à promouvoir l’accès de tous à l’efficacité énergétique.

2014  Rexel adopte la forme de société anonyme à Conseil d’administration

En 2014, Rexel change de modèle de gouvernance et adopte une structure de gouvernance à Conseil d’administration, pour s’assurer un processus de décision simplifié et se donner les moyens de faire face à une évolution rapide du secteur. En parallèle, Rexel réorganise ses activités autour de trois régions principales (l’Amérique du Nord, l’Europe et l’Asie-Pacifique), afin de consolider ses positions au sein des économies matures tout en développant sa présence dans les pays à forte croissance. Enfin, tout en faisant évoluer son modèle transactionnel pour simplifier sa relation client, le Groupe renforce ses positions sur des secteurs à fort potentiel (maîtrise de l’énergie, énergies renouvelables…) qui répondent de manière innovante et durable aux enjeux sociétaux.

2015 – 2016 Le Groupe poursuit sa politique de croissance externe visant à développer son savoir-faire, à renforcer ses positions sur les marchés émergents et à consolider son activité dans les marchés matures. A travers les acquisitions de Sofinther et Cordia en France ou encore Brohl & Appell aux Etats-Unis, Rexel développe ses activités multi-énergie et sécurité et se renforce dans le domaine des services liés aux automatismes industriels.

2016 Patrick Berard est nommé Directeur Général


2017 – 2020 : UNE NOUVELLE FEUILLE DE ROUTE STRATÉGIQUE QUI MISE SUR LE DIGITAL POUR TRANSFORMER LE GROUPE EN PROFONDEUR

Rexel accélère sa transformation digitale et capitalise sur sa connaissance des clients pour générer davantage de croissance organique et consolider son business model en se recentrant sur son cœur de métier dans les géographies les plus stratégiques.

2017 – une stratégie de croissance organique fondée sur une transformation digitale profonde :

Accélération de la croissance organique. Grâce à une segmentation plus fine de ses clients et à la poursuite de la transformation digitale de ses activités, Rexel fait progresser fortement ses ventes en ligne.

Meilleure sélectivité dans l’allocation des capitaux. Afin de concentrer ses ressources sur les pays clés et d’améliorer sa rentabilité, Rexel cède ses activités en Asie du Sud-Est. Cette sélectivité accrue se traduit également dans les investissements, alloués en priorité aux systèmes d’information et à la digitalisation.

Optimisation des opérations dans les géographies les plus stratégiques. Le Groupe passe de cinq à deux marques au Royaume-Uni et restructure son activité aux Pays-Bas en renouvelant son offre. Aux Etats-Unis, Rexel initie une nouvelle organisation régionale et y renforce son réseau d’agences.

2018 – Performer et transformer 

En 2018, Rexel entame une nouvelle étape de la transformation de son modèle économique, pour évoluer vers une entreprise pilotée par la donnée. Le Groupe consolide son modèle, intégrant des services à forte valeur ajoutée pour les clients via, notamment, une approche omnicanale.

La poursuite de la croissance organique avec une progression des ventes dans les trois zones géographiques du Groupe reflète la mise en œuvre réussie de sa ligne stratégique « Plus de clients et Plus de Références », mais aussi la progression constante des ventes digitales qui dépassent le seuil de 2 milliards d’euros. Le succès de la stratégie d’organisation régionale permet à Rexel de renouer avec une progression des ventes et la rentabilité aux Etats-Unis.

Le Groupe entre dans l’ère du pilotage par la donnée et segmente sa proposition de valeur autour de trois typologies de besoin clients (proximité, projets ou spécialités) tout en recourant à l’analyse prédictive et à l’intelligence artificielle.

Rexel se développe ainsi sur trois axes : l’expérience client, grâce notamment au développement des sites marchands sur un modèle commun enrichi, la digitalisation du back-office qui permet de réunir l’intelligence fournie par les données et de la rendre disponible à tous, et enfin, le positionnement sur de nouveaux marchés innovants comme l’industrie 4.0 ou encore la poursuite du développement des activités liées à la mobilité électrique.

2019 – Accélération de la transformation digitale

Troisième année consécutive de croissance organique de son chiffre d’affaires, 2019 marque également pour Rexel une amélioration de la performance opérationnelle et de la satisfaction client, mesurée grâce à de nouveaux outils digitaux. Le Groupe poursuit sa réorganisation avec la régionalisation des activités et la cession de Gexpro Services aux Etats-Unis, le recentrage sur le secteur industriel en Allemagne et un changement du modèle de centres logistiques en Espagne.
Concomitamment, la transformation de Rexel vers un modèle d’entreprise pilotée par la donnée s’accélère à tous les niveaux du Groupe, qui évolue d’un modèle traditionnel de distributeur vers celui de promoteur de services et de solutions personnalisées à forte valeur ajoutée, basés sur l’usage du digital et l’analyse des données. Les ventes en ligne représentent alors 2,4 milliards d’euros, soit près de 18 % du chiffre d’affaires global. Réunissant de nouveaux talents au sein d’un pôle dédié à l’intelligence artificielle et à la data, Rexel utilise la donnée dont il dispose pour proposer à ses clients des offres et services digitaux sur-mesure. Le Groupe développe ainsi des innovations sur l’ensemble de ses canaux et pour l’ensemble de ses marchés finaux (pages d’accueil personnalisées, email-to-EDI*, nouvelles agences digitales…). Et les présente à ses clients et investisseurs lors de l’édition 2019 de sa Rexel Expo à Paris, consacrée aux nouvelles solutions digitales dédiées au bâtiment connecté, à l’industrie 4.0 et au marché résidentiel.

Acteur engagé depuis de nombreuses années dans en termes de développement durable et ayant atteint en 2018 ses objectifs environnementaux pour 2020, Rexel définit de nouveaux objectifs de réduction de ses émissions de GES à l’horizon 2030, validés par l’initiative Science Based Target. Le Groupe figure pour la seconde année consécutive sur la « Climate Change A List » du CDP.  Il s’engage ainsi notamment à :

  • Réduire de 35 % ses émissions de GES liées à la consommation d’énergie des opérations du Groupe (scopes 1 et 2) d’ici 2030, par rapport à 2016
  • Réduire de 45 % ses émissions de GES liées à l’utilisation des produits vendus, par euro de chiffre d’affaires (scope 3) d’ici 2030, par rapport à 2016.

* Echange de données informatisé

2020 – Les choix stratégiques du Groupe confirmés par sa résilience au plus fort de la crise sanitaire

Face à la pandémie de Covid-19, le Groupe est mis à l’épreuve par le bouleversement de son écosystème. Sa digitalisation très avancée et l’agilité de son modèle logistique permettent à Rexel de contrer efficacement les effets de la crise. En effet, la continuité des opérations, grâce au passage des équipes en télétravail, des agences en mode drive et à la performance de ses canaux de vente digitaux est assurée, garantissant un service adapté à ses clients et notamment pour les secteurs d’activités essentiels et de première nécessité, tout en protégeant la santé et la sécurité de ses collaborateurs.

En parallèle, Rexel poursuit l’implémentation d’outils d’analyse des données et d’intelligence artificielle, notamment avec la gestion prévisionnelle des stocks d’agences ou encore avec un système lui permettant d’identifier et de prévenir l’attrition client pour permettre aux commerciaux de fournir des réponses personnalisées. Tourné vers l’avenir, le Groupe est aux cotés de L’Oréal, Total, Kering et Capgemini, membre fondateur du centre de recherche Hi! Paris, spécialisé dans les domaines de l’intelligence artificielle et de l’analyse de la donnée, né sous l’impulsion de HEC Paris et de l’Institut Polytechnique de Paris.


DEPUIS 2021 – LA CONVERGENCE DU DIGITAL ET DE LA RESPONSABILITÉ D’ENTREPRISE AU CŒUR DE LA TRANSITION ENERGÉTIQUE

La crise accélère la transition vers un nouveau modèle et de nouveaux horizons : l’évolution des réglementations environnementales, la prise de conscience générale sur les enjeux de transition écologique sont autant de vecteurs d’accroissement des besoins en matière d’efficacité énergétique, auxquels le Groupe répond en capitalisant sur sa position centrale au sein de la filière énergétique, ainsi que sur ses services digitaux pour créer de la valeur tout en façonnant un monde d’énergie plus durable, pour tous.

Guillaume Texier nommé Directeur Général pour succéder à Patrick Bérard

Le 1er septembre 2021, Guillaume Texier devient Directeur Général de Rexel. Afin d’assurer une transition harmonieuse dans la mise en œuvre de la feuille de route stratégique du Groupe présentée en février 2021, Patrick Berard a accepté de l’accompagner jusqu’au 1er mars 2022.

Saisir les opportunités stratégiques de croissance externe

Dans le cadre de la mise en œuvre de sa feuille de route stratégique, Rexel a acquis en mars 2021, Freshmile Services, un opérateur de bornes de recharge pour véhicules électriques, offrant services et logiciel de supervision. Ce rapprochement vient élargir l’offre de Rexel sur le marché en forte croissance des nouvelles mobilités et des services associés.

En octobre 2021, Rexel signe l’acquisition de Mayer, distributeur de produits électriques de premier plan de l’Est Américain. Cette opération marque une nouvelle étape dans la consolidation de la présence du Groupe aux États- Unis, premier marché mondial en matière de fournitures électriques.

Des engagements climatiques qui s’incarnent jusque dans le financement du Groupe

Rexel accélère son engagement en faveur de la réduction de ses émissions de gaz à effet de serre, en plaçant avec succès en avril, mai et octobre 2021 des obligations liées au développement durable (Sustainability-Linked Bonds). L’intégralité du financement obligataire du Groupe (900 millions d’euros) est dès lors lié à l’atteinte en 2023 d’objectifs de réduction de ses émissions de gaz à effet de serre, alignés sur sa trajectoire de réduction de ses émissions à 2030. Ces opérations viennent renforcer la dynamique globale d’engagements climatiques à long terme qui se multiplient au sein de la filière énergétique, au sein de laquelle Rexel jour un rôle moteur.