Imported Layers next prev icon-s-fb--lrg s-in--lrg icon-s-tw--lrg icon-s-tw--simple icon-s-tw--simple-w icon-s-yt--simple
Redirection

Il semble que vous soyez en .
Où souhaitez-vous être redirigé ?

Trouvez une agence près de vous Voir toutes les agences

Améliorer notre performance environnementale

Avec plus de 2 000 sites et une présence dans 24 pays, Rexel fait face à un défi environnemental qui réside davantage dans la dispersion de ses impacts à l’international que dans leur ampleur. Le Groupe pilote aujourd’hui une stratégie ambitieuse et cohérente pour diminuer ses émissions de gaz à effet de serre et son empreinte environnementale directe. Énergie, transport, consommation de ressources et gestion des déchets : Rexel renforce son engagement partout où il est présent.

Bertrand de Clermont Tonnerre

« L’évolution des entreprises vers un modèle toujours plus durable et donc résilient doit être le corolaire de toute ambition de création de valeur sur le long terme. La maîtrise de l’énergie peut, à elle seule, absorber 40 % de la baisse d’émissions de gaz à effet de serre nécessaire au respect de l’Accord de Paris sur le climat. Et compte tenu de la position privilégiée de Rexel au cœur de la chaîne de valeur de l’électricité, il en va de notre responsabilité d’agir et de mobiliser nos parties prenantes pour construire ensemble un avenir durable. »

Bertrand de Clermont Tonnerre,
Directeur du développement durable de Rexel

DES ENGAGEMENTS FORTS POUR LE CLIMAT

Au-delà des mots, l’engagement s’exprime dans l’action. Depuis plusieurs années, Rexel fait preuve de transparence et d’ambition sur la question environnementale. Dans ses activités directes comme auprès de ses partenaires et clients, le Groupe se positionne comme un acteur engagé dans la lutte collective contre le réchauffement climatique et pour la préservation des ressources.

Une politique environnementale ambitieuse

La démarche de Rexel

Rexel a conçu des procédures, outils et ressources dans le but de mieux gérer et piloter ses impacts environnementaux. Cette démarche est structurée en trois niveaux :

Des procédures et règles communes à l’ensemble des filiales

Une Charte pour l’environnement, publiée en 23 langues, est diffusée auprès de toutes les filiales du Groupe. Régulièrement mis à jour, le document détaille les trois grands engagements de Rexel en la matière : améliorer la performance environnementale des bâtiments, réduire l’empreinte environnementale des opérations et développer et promouvoir les solutions d’efficacité énergétique.

Un contrôle de la mise en œuvre de ces règles dans les opérations

Pour quantifier ses impacts environnementaux et leurs évolutions, Rexel dispose d’un système de reporting centralisé. Ce précieux outil de pilotage favorise l’amélioration continue de la performance du Groupe et les échanges d’informations entre filiales.
Le référentiel de reporting s’appuie sur des standards internationaux reconnus, comme ceux de la GRI (Global Reporting Initiative) version 4 ou du GHG Protocol (pour Greenhouse Gas Protocol, ou Protocole des gaz à effet de serre). Les procédures du reporting et les résultats sont audités et validés chaque année par un organisme tiers indépendant.

Des indicateurs de performance validant les progrès

Le reporting se compose d’une série d’indicateurs de performance clés qui offrent une vision globale de l’empreinte environnementale de Rexel. Ces données permettent de constater les évolutions et progrès dans chaque domaine d’actions et par filiale. Une synthèse est ensuite transmise à chaque pays pour permettre aux entités du Groupe de se situer les unes par rapport aux autres.

69
Rexel s’appuie sur un réseau de 69 correspondants environnement répartis dans les filiales. Ces experts sont chargés de collecter, traiter et analyser les données utilisées pour le suivi des indicateurs de performance.

Objectif 2 degrés

Déterminé à accompagner l’effort collectif pour limiter le réchauffement climatique bien en-deçà de +2°C d’ici 2100, Rexel s’est fixé des objectifs à horizon 2030 en adéquation avec cette ambition et en ligne avec l’Accord de Paris sur le changement climatique. Signataire du Pacte mondial des Nations unies depuis 2011, Rexel a fait valider ses objectifs sur les scopes 1 et 2 (voir ci-dessous) par l’initiative Science Based Targets (SBTi). Cette initiative internationale est née d’une collaboration entre le Pacte mondial des Nations unies, le Fonds mondial pour la Nature (WWF), le CDP et le World Resources Institute (WRI). La SBTi s’est fixée pour mission d’identifier et encourager les meilleures pratiques pour la définition d’objectifs selon une approche scientifique. Elle évalue en outre de façon indépendante les objectifs environnementaux des entreprises qui la sollicitent.

Le groupe Rexel s’est engagé à réduire d’ici 2030, et par rapport à 2016, de :
35 % ses émissions de gaz à effet de serre (GES) liées à la consommation d’énergie des opérations du Groupe (scopes 1 et 2) ;
45 % ses émissions de GES liées à l’utilisation des produits vendus, par euro de chiffre d’affaires (scope 3), d’ici 2030 et par rapport à 2016.

De ces deux grands objectifs, le second est le plus ambitieux. Et pour cause, l’utilisation des produits vendus par Rexel par ses clients et par les utilisateurs finaux représente 92 % des émissions de GES de toute la chaîne de valeur du Groupe en 2021.
La position unique de Rexel au cœur de la filière électrique doit lui permettre d’orienter la croissance du secteur vers une transition énergétique bas carbone ambitieuse.

Réduire les émissions de gaz à effet de serre sur l’ensemble de la chaîne de valeur

Rexel promeut l’accélération de la transition énergétique et environnementale. D’un bout à l’autre de sa chaîne de valeur, le Groupe veut être en capacité de réduire ses émissions de CO2 comme celles de ses partenaires, clients et utilisateurs finaux. Rexel a fixé trois priorités d’actions : agir de manière responsable dans ses opérations internes, être un conseiller pour ses clients et être un influenceur dans tous ses partenariats.

Sur l’ensemble de sa chaîne de valeur, les émissions directes issues de la consommation d’énergie des bâtiments et des véhicules utilisés au quotidien par les collaborateurs de Rexel occupent à peine 0,3 % du total. Il s’agit du périmètre des scopes 1 et 2. Le scope 3 correspond quant à lui à l’empreinte carbone externe, qu’elle soit enregistrée en amont dans la fabrication des produits distribués par Rexel, ou en aval via l’utilisation de ces mêmes produits par les clients et, surtout, les utilisateurs finaux. Le scope 3 intègre aussi les transports de ces produits effectués par les prestataires. Ce scope représente plus de 99 % de toutes les émissions de GES de la chaîne de valeur de Rexel.

Émissions carbone : des performances 2021 en trompe-l’œil

En 2021, les émissions des scopes 1 et 2 ont été de 87 572 tonnes équivalent CO2 (t éq. CO2). Malgré une augmentation d’environ 15 % de l’activité en 2021 par rapport à 2020, ces émissions internes n’auront augmenté que de 0,8 % à périmètre constant sur cette période.

Quant aux émissions de gaz à effet de serre indirectes (scope 3), celles-ci ont été estimées à 32,7 millions t éq. CO2 en 2021, soit 99,7 % de l’impact global du Groupe sur le climat. Il s’agit de la meilleure estimation disponible, basée sur une méthodologie robuste et auditée. À ce titre, Rexel a fiabilisé ses estimations avec l’ajout de facteurs d’émissions de gaz à effet de serre pour près de 160 catégories de produits et par pays.

-15,7 %
des émissions liées à la consommation électrique des bâtiments, baisse en partie favorisée par la généralisation du télétravail, des rénovations de bâtiments anticipées mais aussi des fermetures temporaires de sites.
+2,6 %
seulement des émissions liées au transport de marchandises. Les effets positifs de l’optimisation de la charge des camions dans un contexte d’activité soutenue.
5 000 t éq. CO2
C’est la diminution des émissions carbone de scope 1 et 2 (-5 % environ) est liée directement aux effets de la pandémie.
-24,8 %
des émissions directes de GES en 2021 par rapport à 2016 et à périmètre comparable.
47,6 %
Chiffre d’affaires « vert » en 2021, soit les résultats obtenus par la vente de produits et services apportant des gains d’énergie et limitant les émissions de CO2.
-29,5 %
de l’intensité carbone de Rexel par rapport à 2016, à périmètre comparable.

Renforcer l’efficacité énergétique des sites

Les bâtiments des agences ou centres logistiques du Groupe représentent 43 % des émissions de GES directes de scope 1 (2021). L’amélioration de leur performance énergétique passant par la mesure et le pilotage des consommations, Rexel a entrepris depuis plusieurs années une démarche d’amélioration continue intégrée au cœur de son système de management environnemental. Au programme : rénovation thermique, réduction des consommations d’énergie, achats d’électricité verte et même production d’énergie renouvelable sur place.

Engagées dans cette dynamique globale, un nombre croissant de filiales de Rexel mettent en œuvre leurs plans d’actions d’efficacité énergétique à la suite d’audits énergétiques ou d’une certification. Mises bout à bout, elles participent aujourd’hui à la baisse continue des consommations énergétiques du Groupe.

Notre démarche

L’optimisation de l’efficacité énergétique de nos sites s’appuie sur les trois niveaux d’exigence complémentaires suivants :
L’application de la Charte pour l’environnement de Rexel. Fin 2021, elle était affichée dans 93 % des sites du Groupe.
L’application du système de management environnemental (SME). En 2013, le groupe Rexel a créé son propre standard de management environnemental, véritable boîte à outils pour soutenir, accélérer et harmoniser le déploiement de SME dans ses filiales. Les SME précisent les procédures de maîtrise environnementale des activités et renforcent le pilotage de plans d’amélioration sur site.
La certification environnementale des sites. Dix filiales de Rexel ont entrepris une démarche de certification ISO 14001 de leurs actions. Certaines d’entre elles, qui représentent 15 % des sites et 7 % de la consommation d’énergie sur site du Groupe, s’investissent également dans la mise en œuvre de systèmes de management de l’énergie répondant à la norme ISO 50001. Depuis 2018, les filiales autrichienne et britannique se sont lancées dans une démarche globale concrétisée par l’obtention de quatre certifications (ISO 14001, ISO 9001, ISO 50001 et OHSAS 18001).

42 %
des sites de Rexel appliquent un système de management environnemental (SME)
23,8 %
des sites sont couverts par un système de gestion environnementale certifié
24 %
des sites ont obtenu la certification ISO 14001

Des mesures concrètes

Les émissions de gaz à effet de serre associées à la combustion d’énergie sur site représentent environ 43 % des émissions de scope 1 du Groupe. Pour réduire ces émissions, mais aussi pour faire preuve d’exemplarité dans la mise en place des solutions d’efficacité énergétique et d’énergie renouvelable que le Groupe promeut, Rexel poursuit une démarche active.

Cestas 2 : un centre logistique nouvelle génération.
-0,2 %
Au global, la baisse de consommation d’électricité des sites de Rexel entre 2020 et 2021, malgré une activité en présentiel beaucoup plus importante en 2021 (Covid).
20,4 %
En 2021, la part de la consommation d’électricité issue de contrats garantissant une origine renouvelable ou de la production d’énergie renouvelable sur site, contre 17,8 % en 2020.

Évolution* de la consommation d’énergie sur site

*MWh, à périmètre constant

Réduire l’empreinte carbone des transports

Le transport est un axe important de la politique de développement durable de Rexel. Les émissions de GES liées au transport de marchandise par la flotte interne et celles issues des déplacements professionnels à bord des voitures de société représentaient en 2021 respectivement 27 % et 29 % de l’ensemble des émissions directes de scope 1 du Groupe.

Rexel s’est lancé dans un vaste effort d’optimisation de ses flux logistiques, depuis les fournisseurs jusqu’aux clients. Grâce à une organisation flexible, le Groupe parvient aujourd’hui à optimiser ses approvisionnements pour les rapprocher toujours plus des besoins de ses clients. Mais si l’activité commerciale requiert une présence quotidienne des forces de vente au cœur des territoires, Rexel veille à réduire l’impact environnemental de ces transports essentiels.

Des flux logistiques repensés

Le groupe Rexel a la particularité de posséder un important maillage d’agences dans la plupart des pays au sein desquels il opère. Une organisation logistique de pointe lui permet de livrer en « flux tendu » 500 000 lignes de commandes par jour. Un défi immense qui a conduit ces dernières années Rexel à fluidifier et rationaliser son organisation et ses processus.

Pour réduire son empreinte carbone, Rexel agit sur différents plans au quotidien :
la mutualisation des transports, notamment via la sous-traitance à des prestataires capables d’optimiser le remplissage des camions avec d’autres entreprises locales ;
la rationalisation des tournées de livraison grâce à des outils de planification performants. En France, par exemple, Rexel peut s’appuyer sur un maillage complet de 450 points de vente, lui permettant d’optimiser les flux ;
l’optimisation du chargement des véhicules ;
l’utilisation de systèmes GPS intégrant des mesures d’indicateurs de performance ;
le suivi d’indicateurs de performance dans toutes les filiales, comme la consommation de carburant, le taux d’émission de CO2 par kilomètre, etc. ;
le recours à des véhicules électriques et hybrides dans la flotte de voitures et d’utilitaires de Rexel ;
la priorité donnée aux transporteurs prestataires « propres ». Avec la moitié de ses flux logistiques sous-traitée, le Groupe porte une attention particulière à la sélection de ses prestataires et privilégie ceux qui veillent le plus à la performance environnementale de leurs véhicules, au reporting d’indicateurs de performance et à la formation de leurs conducteurs à l’écoconduite ;
la livraison à certains clients en milieu urbain, via des vélos cargos par exemple.

Des réalisations et des innovations concrètes

Le succès Microlise. La filiale de Rexel au Royaume-Uni a installé la solution Microlise dès 2016 sur la quasi-totalité de sa flotte de véhicules utilitaires. Cette solution capte des données sur le comportement routier, les consommations, ainsi que les émissions de gaz à effet de serre du véhicule en temps réel. Son utilisation s’est traduite par une réduction des consommations de carburant ainsi que par une amélioration du comportement des conducteurs.
 

Des points de livraison plus proches des clients. Pour limiter son empreinte carbone liée aux transports, le Groupe met à disposition de ses clients des lockers afin de leur permettre de retirer leurs commandes par exemple dans des parkings Indigo partenaires. Lancée dans huit parkings d’Île-de-France, cette expérimentation permet au client de commander son matériel en ligne ou par téléphone et de choisir un lieu de mise à disposition au plus près de son chantier. Sa commande est disponible dès le lendemain dans une « Rexel Box », accessible 24 h/24 et 7 j/7.

Rexel Express, l’innovation logistique et écologique. En 2021, Rexel France a ouvert pour Paris et sa couronne Rexel Express, un centre de distribution de proximité innovant couplé à une agence digitale. Ici, une plateforme de préparation des commandes robotisée traite plus de 20 000 références, mises ensuite à disposition des clients à tout moment dans des casiers. Et pour aller plus loin, Rexel Express intègre des solutions de transport de proximité écologique, comme la livraison en moins de deux heures à vélo ou en véhicule roulant au gaz naturel.

Évolution* de la consommation d’énergie pour les flottes internes

*MWh, à périmètre constant

Promouvoir un monde zéro carbone

Depuis près de 15 ans, Rexel affirme sa volonté de contribuer à la lutte contre le changement climatique. Au cœur de la filière électrique, le Groupe promeut et accélère la diffusion de solutions éco-performantes et d’énergies renouvelables auprès de ses 635 000 clients actifs à travers le monde.

Rechercher et encourager les solutions plus économes en énergie forme l’un des grands engagements environnementaux du Groupe. Ces dernières années, Rexel a ainsi renouvelé et diversifié son catalogue de produits pour y intégrer des solutions moins énergivores. Ces évolutions permettent aujourd’hui aux utilisateurs finaux de réduire leur empreinte carbone, leur facture énergétique et de rationaliser leurs coûts, tout en participant à la performance économique du Groupe.

Climatisation et réchauffement climatique : quelle est la position du groupe Rexel sur ce sujet ?
D’après le GIEC, les vagues de chaleurs et épisodes de canicules seront plus fréquents, plus longs et plus chauds dans les années à venir. Moyen efficace pour lutter contre les effets sanitaires des canicules, la climatisation mobilise pourtant 10 % de la consommation électrique mondiale, selon l’Agence internationale de l’énergie. La demande de climatiseurs dans le monde pourrait même passer de 1,6 milliard en 2018 à 5,6 milliards en 2050. Les conséquences en termes d’augmentation des émissions de gaz à effet de serre seraient inévitables. C’est pour cette raison que la Direction du développement durable du Groupe travaille avec les équipes achats et innovation afin d’identifier les meilleures solutions d’avenir. À court terme, cela passe notamment par le remplacement des gaz frigorigènes à fort pouvoir de réchauffement global (PRG) par des gaz à faible PRG, ou par l’utilisation de climatisations adiabatiques et/ou naturelles. À moyen terme, Rexel accompagnera l’évolution des normes de construction et de rénovation des bâtiments en proposant des systèmes de pilotage capables d’optimiser la gestion des flux énergétiques.

Informations environnementales des produits et EVALECO

Rexel a l’ambition d’accompagner ses clients et utilisateurs finaux dans leurs démarches de transition environnementale. Dans cet objectif, le Groupe leur propose des produits toujours plus performants. Depuis des années, Rexel met également à disposition de ses clients, notamment en France et dans les pays nordiques, tous les profils environnementaux des produits disponibles.

En 2022, Rexel franchit un cap en développant un outil d’aide à la décision : EVALECO. Cette solution, objet d’une revue critique par Bureau Veritas, permet dorénavant aux clients de connaître les émissions de gaz à effet de serre, la consommation de ressources naturelles ou la consommation d’eau d’un panier de produits, et ce tout au long de leur cycle de vie. En retour, des alternatives plus éco-responsables peuvent leur être proposées automatiquement, de quoi les aider à réduire leurs impacts et ceux de leurs propres clients, les utilisateurs finaux.

Favoriser la diffusion de produits éco-efficaces

Rexel propose une gamme de produits éco-efficaces qui s’enrichit en permanence. On y retrouve désormais des produits destinés à la construction, la rénovation et la maintenance des bâtiments, ainsi que des outils de pilotage de la consommation d’énergie.

En parallèle, le Groupe fournit aux installateurs des outils d’audit énergétique et des applications numériques afin d’accélérer la mise en place de solutions d’efficacité énergétique chez leurs clients. Rexel peut les aider à calculer, pour chaque client, l’impact environnemental des produits dans leur projet.

Eco-conception : Bizline montre l’exemple
Filiale de Rexel, Bizline propose des produits et des solutions aux électriciens et aux plombiers pour tous les types de chantiers sur lesquels ils interviennent. Entreprise engagée, elle a placé la notion de durabilité et de responsabilité au cœur de son modèle, s’engageant ainsi à fournir des produits sûrs, conformes et de qualité, validés par son laboratoire certifié COFRAC. En effet, pour proposer des produits toujours plus performants, elle dispose depuis 2009 de son propre laboratoire d’essai de 400 m2 près de Paris. Ses 66 équipements permettent d’attester en toute transparence des progrès accomplis dans la mise en œuvre de sa démarche RSE, distinguée en 2021 par une médaille d’Or Ecovadis. Côté opérations, Bizline s’attache à limiter au maximum son empreinte environnementale, notamment en optimisant autant que possible ses flux logistiques via le programme FRET21. Depuis 2018, le programme RSE BizCare traduit dans les faits l’engagement environnemental et social de Bizline. Sa mission est simple et ambitieuse : accompagner les professionnels au quotidien sur leurs chantiers, tout en assurant une croissance durable dans le respect de ses valeurs.

FAVORISER UNE GESTION DURABLE DES RESSOURCES

Réduire son empreinte environnementale va au-delà de la question énergétique. Il s’agit aussi de réduire son impact sur les ressources naturelles et favoriser l’économie circulaire, notamment via la réduction des déchets et le recyclage. Le groupe Rexel suit ici aussi une feuille de route ambitieuse et mesure ses progrès grâce à des indicateurs de performance.

Deux piliers d’action pour réduire les déchets

Que ce soit dans ses activités internes ou vis-à-vis de ses clients et des utilisateurs finaux, Rexel agit pour une gestion durable des ressources. Le gisement d’économie de matière mais aussi d’énergie, et donc d’émissions de CO2, est colossal. Selon le Programme des Nations unies pour l’environnement, 54 millions de tonnes d’équipements électriques et électroniques (EEE) sont jetés chaque année dans le monde, et seuls 17 % intègrent une filière de recyclage. En 2030, ce chiffre pourrait grimper à 74 millions de tonnes, révélant toute l’ampleur du défi.

Le Groupe s’est fixé pour priorité de réduire au maximum les déchets produits en agences ou dans ses centres logistiques, mais aussi de proposer à tous ses clients des solutions visant à faciliter la collecte et le recyclage des produits. Ce sont les deux piliers d’action de Rexel.

Réduire la consommation d’emballages et de papier

Avant de recycler, il est crucial de chercher d’abord à réduire les consommations d’emballages ou de papier notamment. C’est là un principe fort de l’économie circulaire. Bien sûr la consommation d’emballages est inhérente à l’activité de distribution même du Groupe, ses efforts pour en limiter l’utilisation portent donc sur l’optimisation de la taille des emballages, sur la conception d’emballages innovants et recyclables, voire sur l’utilisation de matériaux réutilisables.

L’exemple « Roll’n Box »
Dans de nombreux pays, les entrepôts Rexel disposent d’un système de pré-colisage qui sélectionne automatiquement l’emballage adapté à la commande. Conectis, filiale de Rexel, a conçu une « Roll’n Box », une boîte en carton plus légère qu’une bobine de bois et plus pratique.

Quant au papier, la numérisation des catalogues et brochures, la dématérialisation des processus de commande, la collaboration avec le principal prestataire de solutions d’impression et les campagnes de sensibilisation des salariés ont permis de réduire fortement la consommation année après année.

En interne, les initiatives se multiplient. Rexel promeut par exemple :
la réutilisation des palettes, tourets en bois et cartons des fournisseurs pour la livraison des clients ;
la généralisation des emballages réutilisables, mais aussi des bacs plastiques et de casiers métalliques réutilisables entre les centres logistiques et les agences ;
l’emploi de films plastiques de très faible épaisseur, quand aucune alternative viable n’a pu être mise en œuvre.

Pourquoi une hausse de 11,8 % de consommation d’emballages en 2021 ?
Cette augmentation constatée en 2021 par rapport à 2020 doit être replacée dans son contexte. Elle est essentiellement liée à la reprise d’activité cette année, en augmentation de 15,5 % par rapport à 2020. Quand on observe l’évolution sur deux ans, la consommation d’emballages diminue de 3 % pour un chiffre d’affaires en croissance de 8,6 %. Les plans d’action déployés dans l’organisation depuis 2019 sont efficaces.

Mieux valoriser les déchets générés par nos activités

Dans son engagement en faveur de l’économie circulaire, formulé notamment dans sa Charte pour l’environnement, Rexel encourage l’ensemble de ses sites à :
• mettre en place un système de tri sélectif des déchets de papiers, cartons, plastiques et bois ;
• s’assurer que les déchets spécifiques (comme les piles et batteries, les équipements informatiques et électriques) sont acheminés vers les bonnes filières de recyclage ;
• contribuer à la collecte et à la valorisation de certains déchets des clients, comme ceux provenant des équipements électriques et électroniques, dits « DEEE ».

Grâce à l’amplification du tri sélectif des déchets dans les centres logistiques et les agences du Groupe, environ 63 % des déchets générés par l’activité directe de Rexel ont été valorisés en 2021.

Rexel a développé un système de gestion et de reprise des déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) dans ses filiales et ses agences européennes, conformément à la Directive européenne sur les DEEE. En 2021, 1 183 tonnes de ces déchets ont été envoyées au recyclage, en hausse de 6,6 % par rapport à 2020. En France, le programme « chez Rexel, c’est 100 % des équipements recyclés » s’appuie sur un partenariat avec l’éco-organisme Ecosystem depuis 2016.

-15,6 %
L’évolution entre 2020 et 2021 de la consommation de papier de bureau par les salariés de Rexel
-4,1 %
L’évolution entre 2020 et 2021 de la consommation totale de cartons d’emballage en interne
-3,4 %
L’évolution entre 2020 et 2021 de la consommation totale d’emballages plastiques en interne

Sourcer des produits éco-conçus

Mieux préserver les ressources nécessite aussi d’engager un travail de fond sur les produits distribués par le Groupe. Depuis plusieurs années déjà, Rexel s’attache ainsi à sourcer auprès de fournisseurs innovants des produits éco-conçus, à l’image des luminaires de la gamme Planète. Pour favoriser le changement, le Groupe a développé par ailleurs un éco-calculateur capable d’estimer l’empreinte carbone d’un produit et s’engage à référencer des produits au cycle de vie complet peu polluant avec des emballages minimisés. Par exemple, le carton ondulé recyclé, brun pour éviter la décoloration au chlore et limiter l’impact carbone de sa production, sera désormais toujours privilégié.

Rexel s’engage également à remplacer dès que cela est possible les pièces en plastique par des équivalents en papier et à utiliser du plastique recyclé. Plusieurs partenaires, fournisseurs ou clients, l’accompagnent dans cette démarche.

Rexel s’engage aussi pour la valorisation des déchets du bâtiment. Le Groupe fait partie des 26 entreprises de fabrication de produits et matériaux de construction fondatrices du futur éco-organisme Valobat, qui aura bientôt pour mission de faire progresser le recyclage des déchets du bâtiment. Pour relever ce défi, Valobat proposera aux entreprises de travaux une solution de reprise des déchets collectés séparément dans les points de collecte de proximité. L’éco-organisme développera également les filières de recyclage.

Évolution* de la consommation de matériaux d’emballage

*tonnes, à périmètre constant